vendredi, janvier 20, 2006

Un samedi matin chez un clocher penché


Categorie : Restaurants
Par : Kimo
Ah la grasse matinée du Samedi. Rien qu'à y penser me donne des frissons.
Le détestable réveil matin qui restera muet, le chat qui viendra ronronner sur le lit et les rayons de lumières qui auront, enfin, le temps de s'infiltrer dans la chambre.. Tout ça est merveilleux, mais ce qui l'est encore plus, c'est la possibilité de s'offrir un brunch succulent dans l'un des multiples restos de Québec City.
La découverte de Samedi dernier est un café très accueillant de la basse-ville qui s'appelle le clocher penché. Son emplacement au mileu d'une rue bondée de prêteurs à gage et de vendeurs de meubles à prix modique ne laissait nullement présager toutes les belles découvertes qu'on peut y faire.
Côté Ambiance : On est loin de l'environnement branché et new age proposé par les restaurants à la mode de la ville. Les serveurs et serveuses portent un accoutrement simplissime qui ne laisse aucun doute que la horde de gens prenant place aux tables n'est pas là pour se rincer l'oeil. On est loin des tee-shirts serrés mettant en valeur les poitrines des filles et des coiffures extravagantes à la mode des garçons. On a l'impression d'être dans un bistro européen avec les menus inscrits avec la craie blanche sur des grandes ardoises noires, la cuisine est petite et totalement exposée et les chaises semblent sortir d'un café populaire à tunis.
Côté Service : Extraordinaire. Nous avons eu un serveur drôle et très attentionné qui nous a permis de bien apprécier notre Brunch sans avoir à se soucier des à-côtés irritants(manquer d'eau sur la table, manquer d'informations pour choisir un plat..)..
Côté Bouffe : Soyons clairs tout de suite, je n'ai rien d'un spécialiste de la critique culinaire, mais ce que j'ai mangé samedi dernier était extraordinairement bon. On a opté pour le brunch du jour qui était à base d'agneau fumé, de champignons et de pesto accompagnés d'une brochette de fruits. Verdict : il est à recommander pour tous les palets, même ceux habitués à la sauce tomate huilée et aux épices du pays. Une remarque s'impose d'elle même concernant la qualité des aliments dans cet endroit, les propriétaire et le chef semblent favoriser la touche écologique et biologique tout en affichant une certaine justice sociale: Le jus d'orange est frais, le café est équitable et les agents de conservation sont bannis des plats.
Côté Portefeuille : Le ratio qualité/prix est très raisonnable..le service le plus cher coûte 14$ .
Ah, j'oubliais un critère très important, surtout pour les gars: les portions sont énormes et on sort du resto le ventre tellement rond qu'on peut se laisser rouler jusqu'à la maison.
Retenez bien cette adresse :
203, rue Saint-Joseph Est Québec, QC G1K 3B1
Téléphone: (418) 640-0597

mercredi, janvier 18, 2006

Jalousie ou envie, that's the question

Catégorie : Personnel - Technologie
Par : Kimo

À 21 ans, que faisais-je dans la vie ? je veux dire à part dilapider l'argent de mes parents et avoir des pensées puériles, tellement typiques des garçons de mon âge..je me rappelle qu'une victoire de mon équipe de foot me faisais plus d'effet qu'un succès personnel à l'époque...que dis-je ? un succès personnel ? je ne savais même pas ce que c'était..il équivalait peut-être à passer mon année de fac avec mention pour faire plaisir à mes parents et donc avoir plus d'argent et de liberté pour mes sorties nocturnes en été..

Qu'est ce qui a provoqué cette reflexion à 29 ans ? C'est un article à propos d'un gamin anglais de 21 ans qui a eu comme but dans la vie de gagner un million de dollars..Jusque là, rien d'exceptionnel, on se dit que cet enfant rêve en couleur, sait-il que le salaire moyen d'une personne ayant fait 20 ans d'études est de 50,000$ par année ?
Mais quand je m'aperçois qu'il a réalisé son objectif en moins d'un mois, une sensation bizarre m'envahit, une sensation qui regroupe un grain de colère contre l'injustice de la vie, une poignée de colère contre ce néo-millionnaire et surtout une révolution contre ma vie actuelle, trop classique et conformiste pour me permettre de gagner autant d'argent un jour !!

Le gamin a réussi à créer une page Web consacrée à la publicité et à vendre chaque pixel à 1$, il a publicisé son initiative dans des forums de technologies et de communication très achalandés et l'effet boule de neige a fait que le New Yok Times s'y était intéressé. Cette notoriété a eu comme effet immédiat de rendre ses pixels inestimables pour les compagnies assoiffées de publicité. Résultat : But atteint en un temps record !

En lisant l'article faisant l'éloge de son ingéniosité, je me demandais qu'est ce que je ressentais exactement ? de la jalousie ? ou ce sentiment qui y est très proche qui est l'envie. L'envie qui se définit selon les psychologues comme un sentiment qui permet de cerner quelque chose que l'on souhaite. Elle est plus sereine que la jalousie toutefois, car on n'a pas d'animosité à l'égard de la personne enviée. Au contraire, celle-ci serait plutôt une inspiration pour soi. L'envie peut donc produire un effet d'émulation.

J'ai fini par me rendre compte que l'envie était un peu trop noble pour ce j'éprouvais et que c'était plutôt ce sentiment malsain qu'on appelle jalousie qui prenait le dessus. Eh oui, j'étais effectivement jaloux de ce gamin..je l'ai compris quand j'ai entendu aujourd'hui que des pirates russes ont mis la fameuse page "sur le dos" en demandant une rançon pour la libérer. Et là, ce que j'ai ressenti en écoutant cette nouvelle ne laissait aucune place au doute : J'étais CONTENT...oui j'ai honte de l'admettre mais c'est vrai..j'ai apprécié, sans scrupule, que le gamin ait quelques soucis à se faire avec ses clients (auxquels il a promis de maintenir la page accessible pour 5 ans).

Avec un peu de réflexion, il est évident que La jalousie peut constituer une stimulation. C'est le cas lorsqu'elle me pousse à me dépasser. Elle devient malsaine et morbide lorsque je cherche à contrôler les autres pour éviter de prendre mes risques. Il est évident qu'un succès pareil doit, en y pensant à tête froide, susciter de l'admiration. S'il y a une leçon à tirer c'est qu'il faut viser haut, on ne risque qu'être surpris par ce qu'on l'on peut réussir en ayant un objectif (supposément) irréaliste à atteindre.

Je me trouve ridicule avec mon objectif d'éponger mes dettes de 5000$ tandis qu'un adolescent se fixe un objectif aussi arrogant de gagner 1M$...et il réussit !
Dorénavant, visons loin !

Inauguration

Par : Youma
Alors voilà, j’ai été l’heureuse élue pour inaugurer ce magnifique Blog collectif! Voyons… Par où commencer ? Faisons d’abord les présentations. Moi, c’est Youma. Je suis d’origine tunisienne. Cela fait un peu plus de 4 ans que je réside à Québec city. Je n’en suis pas à ma première tentative d’écrire un Blog. Il s’agit peut être de la quatrième. Ces initiatives sont toutes nées d’un besoin de m’exprimer, narrer mon expérience, celle d’avoir vécu dans un environnement totalement différent de celui dans lequel j’ai grandi.

Cette fois, c’est décidé, c’est la bonne! Contrairement aux précédents Blogs, celui-ci a été créé par mon copain, qui en sera également le co-auteur. C’est plus encourageant... Lui et moi ainsi que plusieurs autres, écrirons des pages qui vous parleront de notre vie ici mais surtout, vous ferons découvrir, on l’espère, une ville qu’on commence maintenant à bien connaître.

Hé oui, nous aussi - comme beaucoup d’étrangers qui sont venus vivre dans cette ville quelques mois, quelques années voire toute la vie - avons commencé par ne considérer que les inconvénients de Québec. « Après tout, il n’y a pas grand-chose à faire ici. Et l’hiver ? C’est quoi ce congélateur? Quelles activités veux-tu qu’on fasse dans ce coin avec un froid pareil? Mais qu’est ce qu’on fout là hein ?! »

Il faut reconnaître qu’il y a du bon et du mauvais dans tout… Alors plutôt que de tirer des conclusions hâtives sur la ville, ouvrons plus grands les yeux ! Il y a plein de petits trésors que Québec nous cache et qu’il faut absolument explorer durant notre séjour.

N’hésitez pas, à votre tour, à nous dévoiler les beaux petits coins à visiter, le nom de restaurants incontournables et les activités trépidantes à essayer!